Incontinence Urinaire d’Urgence

incontinence urgence imperiosite

L’incontinence urinaire d’urgence, ou incontinence urinaire par impériosité, est définie comme la perte involontaire d’urine, accompagnée ou immédiatement précédée d’un besoin urgent et irrépressible d’uriner. Ce type d’incontinence atteint aussi bien les femmes que les hommes et sa prévalence augmente avec l’âge. Toutefois, l’incontinence urinaire d’urgence peut également être observé chez les jeunes. 

L’incontinence urinaire d’urgence apparait le plus souvent associée à d’autres symptômes d’hyperactivité vésicale, comme la pollakiurie (nombre excessif de mictions) et/ou la nycturie (besoin d’uriner la nuit).

Diagnostic

En cas d’incontinence urinaire d’urgence, les démarches diagnostiques initiales sont habituellement les suivantes :

  • Histoire clinique
  • Examen physique
  • Calendrier mictionnel
  • Stick test urinaire +/- Culture d’urine
  • Échographie vésico-rénale
  • Cystoscopie

Après cette évaluation initiale, d’autres examens complémentaires peuvent parfois être nécessaires si un doute persiste quant à l’origine ou mécanisme de l’incontinence:

  • Examen urodynamique
  • Cystographie
  • IRM médullaire

Au contraire de l’incontinence urinaire d’effort, dans le mécanisme de l’incontinence urinaire d’urgence, il ne s’agit pas d’un problème de défaut du plancher pelvien ou de déficit sphinctérien, mais plutôt d’un manque de contrôle vésical. En effet, les pertes involontaires d’urine sont provoquées par des contractions non inhibées du détrusor (muscle vésical).

Traitement

Traitement conservateur

Avant débuter tout nouveau traitement, il est important de dépister des causes modifiables et évaluer la charge médicamenteuse déjà en cours, étant donné que plusieurs maladies, mais aussi des médicaments peuvent déclencher ou aggraver une incontinence.

En présence d’une obésité, la perte de poids est fortement recommandée. Des changements de style de vie, comme la diminution de la consommation de caféine et de boissons gazeifiées, régularisation de l’hydratation et régularisation du transit intestinal peuvent être bénéfiques.

Le training vésical, en effectuant des mictions programmées et en espaçant progressivement les mictions, peut améliorer le contrôle du réflexe mictionnel.

Une physiothérapie intensive du plancher pelvien pendant un minimum de 3 mois, peut également avoir un impact positif sur l’incontinence urinaire d’urgence.

La stimulation du nerf tibial, par voie percutanée ou transcutanée est une technique sure, qui est indiquée dans le traitement de l’incontinence urinaire d’urgence, en cas d’intolérance ou efficacité insuffisante du traitement médicamenteux.

Traitement médicamenteux

Connus depuis longue date, les traitements anti-muscariniques sont le premier choix dans le traitement médicamenteux de l’incontinence urinaire d’urgence.

Plus récent, le mirabegron est un traitement aussi efficace dans le traitement des symptômes d’hyperactivité vésical.

Avant toute prescription, les effets latéraux et possibles interactions médicamenteuses doivent être pris en compte.

Traitement chirurgical

Le traitement chirurgical de l’incontinence urinaire d’urgence est indiqué en cas d’échec ou intolérance aux traitements suscités. Les traitements disponibles et remboursés par les assurances de base en Suisse sont :

  • Neuromodulation sacrée. Cette intervention peu invasive consiste dans la pose d’une électrode dans le troisième trou sacré par voie percutanée. Avec l’aide d’un stimulateur électrique, cette électrode permettra de stimuler de façon continue la racine sacrée correspondante et ainsi moduler le réflexe mictionnel.
  • Injections intra-détrusoriennes de toxine botulique (Botox®/Dysport®). Réalisées sous anesthésie locale chaque 6 à 9 mois, les injections intra-détrusoriennes de toxine botulique améliorent significativement la continence et la qualité de vie de nos patients.
  • L’entérocystoplastie d’agrandissement. En cas d’échec de la neuromodulation sacrée ou des injections intra-détrusoriennes de toxine botulique, une entérocystoplastie d’agrandissement peut être indiquée. Lors de cette intervention, un segment d’intestin grêle est utilisé afin de créer un patch qui sera suturé à la vessie native et augmentera ainsi sa capacité.

La grande quantité de thérapies disponibles pour le traitement de l’incontinence urinaire d’urgence permet de trouver un soulagement, voir une guérison de cet important handicap chez la plupart des patients. Toute personne souffrant d’incontinence devrait y avoir accès, puisque les gains en qualité de vie, santé physique et mentale sont indéniables.

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Fermer le menu