Prolapsus Pelviens

Medical team preparing equipment for surgery  in operation room

Lorsque les muscles et ligaments du plancher pelvien s’affaiblissent, on peut assister à une descente d’organes dans la cavité pelvienne avec une empreinte plus ou moins importante de ceux-ci au niveau du vagin (prolapsus).

Les prolapsus pelviens touchent 1 sur 9 femmes et sont fortement liés aux antécédents de grossesse et accouchement, obésité et âge avancée.

Les symptômes les plus fréquents sont une sensation de boule au niveau du vagin ou bien une sensation de pesanteur pelvien.

Diagnostic

Devant la présence d’un prolapsus pelvien la démarche diagnostique est normalement la suivante :

  • Histoire clinique
  • Examen physique
Une échographie peut être utile dans l’évaluation de la vidange vésicale et un examen urodynamique peut être nécessaire afin d’étudier en détail le fonctionnement vésico-sphinctérien. En cas d’antécédents de chirurgie pelvienne une cystoscopie peut être indiquée. Dans des cas plus complexes la réalisation d’une IRM pelvienne a aussi son intêret. 

Traitement

Traitement conservateur

Des changements de style de vie comme la cessation tabagique, la perte de poids et éviccion de la constipation sont primordiales.

La physiothérapie de renforcement du plancher pelvien joue un rôle important dans la prévention des prolapsus pelviens et dans le traitement des formes plus légères. Elle est malheurement peu efficace dans le tratiement des formes plus sévères.

Multiples dispositifs peuvent être utilisés afin de corriger un prolapsus pelvien. Il s’agit de pessaires vaginaux, qui existent en différents modèles et dont le choix dépend surtout de la préférence du médecin prescripteur et de la patiente. Les pessaires vaginaux ont un interêt lorsque la patiente ne peut ou ne souhaite pas recevoir un traitement chirurgical. Ils ont un caractère palliatif, c’est à dire qu’ils ne corrigent le prolapsus que lorsqu’ils sont portés et en aucun cas ne permettent de trouver une guérison.

 

1-Pessary Image

Traitement médicamenteux

Un traitement par oestrogènes topiques ou systémiques garde son intêret chez les femmes ménopausées souffrant d’un prolapsus pelvien. Ce traitement ne doit être effectuée qu’après une évaluation médicale.

Traitement chirurgical

Le traitement chirurgical des prolapsus pelviens est nécessaire lorsque la patiente reste symptomatique après échec du traitement conservateur.

Des multiples techniques transvaginales ou transabdominales existent et leur choix fait l’objet d’une évaluation personnalisée de chaque patiente.

Avec les avancées de la chirurgie robotique, la promontofixation par voie laparoscopie robot-assistée s’est grandement développée ces dernières années et est actuellement un des traitements le plus utilisé dans la correction des prolapsus pelviens.

News-Da-Vinci-Surgical-Robot-2
Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Fermer le menu